MAILLOTS DE BAIN POUR LA NAGE EN EAU LIBRE

Nouvelle discipline Olympique en 2012 l'eau libre se démocratise et de plus en plus d'adeptes se jettent à l'eau pour se confronter aux autres ou pour le plaisir de plonger dans l'eau froide. Sport qui se pratique de 7 à 77 ans, avec ou sans club, en eau douce ou eau salée, vous n'avez surement pas trop loin de chez vous la possibilité de nager dans la nature. En hiver une combinaison est possible et l'été libre à vous de choisir la tenue pour l'activité. Maillot, combinaisons néoprènes ou combinaisons officielles validées par la FINA pour les compétiteurs.

Qu’est-ce que la natation en eau libre :

C’est tout d’abord un sport qui s’effectue dans des milieux naturels tels que la mer, les lacs, les rivières,... La natation en eau libre a pour but de traverser de longues distances en nage allant de 1 km à des dizaines de kilomètres pour certaines courses.

L’équipement d’un athlète de cette discipline se compose d’un maillot, d’une paire de lunettes, ainsi qu’un bonnet. Afin de limiter la sensation de froid et toutes irritations (sel marin), le nageur peut s’étaler de la graisse à traire sur son corps. Si le sportif veut s’équiper d’une combinaison, elle devrait être soumise aux réglementations de la discipline, notamment les matières augmentant la capacité à flotter du nageur.

A noter que les combinaisons néoprènes sont acceptées depuis 2017 dès que la température de l’eau passe sous la barre des à 20°C et est même obligatoire quand elle est inférieure à 18°C.

Entraînement en natation eau libre :

Un entraînement standard en natation en eau libre dure en générale entre 1 et 2 heures et reposent souvent sur de longues distances.

Cet entraînement est réalisé par un professeur ayant un diplôme d’État qui divulguera au nageur un enseignement adapté à son niveau dans la discipline pour lui permettre de s’améliorer continuellement. Il est aussi important de spécifier que tout nageur voulant s’entraîner en eau libre doit déjà savoir nager en autonomie.

La majorité des athlètes en natation en eau libre s’entraînent aussi en natation course.

Les compétitions en natation eau libre :

C’est la Fédération Internationale de Natation ( F.I.N.A.) qui est responsable de la natation en eau libre. Concernant la Fédération Française de Natation, elle organise tous les ans la Coupe de France d’eau libre qui se prend place lors de différentes étapes sur le territoire français telles que Marseille, Compiègne, Annecy, Quiberon, Granville,...

La natation en eau libre est présente aux Jeux Olympiques depuis 2008 et se réalise en pleine nature, comme le veut la pratique de cette discipline. La natation en eau libre aux Jeux Olympiques consiste en une course de 10 km.

Chaque année les championnats de France indoor du 5 km ainsi que les championnats de France toutes épreuves confondues allant de 5 à 25 km ont lieu. L’épreuve du 5 km se déroule d’une part, en ligne, les nageurs prennent le départ tous au même moment, et d’autre part, en format de contre la montre, les nageurs partent içi chacun leur tour. Les épreuves du 10 et 25 km ne se déroule qu’en ligne. Au cours de chaque année, les meilleurs nageurs se défient durant des étapes de coupe du monde en natation eau libre.

Les championnats d’Europe et du Monde prennent place que celles de natation course, synchronisée et plongeon, c’est-à-dire toutes les années paires pour l’Europe et impaires pour les mondiaux.

Les équipements en natation eau libre :

En natation en eau libre l’équipement consiste, comme nous l’avons spécifié précédemment en :

  • un maillot de bain,
  • des lunettes protectrices,
  • un bonnet de bain

Les équipements qui peuvent être autorisé à la compétition dépendent des organisations de chaque course. En effet, certains évènements se déroulent avec ou sans le port d’une combinaison de par le règlement et la température de l'eau lors de la course. Certaines compétitions peuvent avoir besoin de bateaux d'accompagnateurs, de kayaks ou même de stand up paddles afin de sécuriser le plus possible les participants des courses en natation eau libre. Quelques organisations obligent même aux nageurs de se munir d’un bonnet de bain d’une spécifique ou à l’effigie de la compétition.

Lors des entraînements ou de quelques compétitions, une bouée avec couleur vive accrochée à la taille du nageur peut être requise afin d’augmenter la visibilité des nageurs dans l’eau. Quelques modèles de bouée comportent même des rangements pour les affaires du nageur. Le pratiquant pourra ainsi réaliser ses parcours sans avoir à poser ses affaires par exemple.

Les risques en natation eau libre :

La natation en eau libre comporte, comme tout sport, des risques et dangers qui peuvent être dupliqués par le fait qu’elle se pratique en pleine nature.

Voici les principaux :

  • les courants (en mer, en lac, courants d’arrachement,…)
  • les crampes musculaires (risques de noyades lorsque le nageur est éloigné de la rive)
  • la déshydratation, le nageur étant dans l’eau, il ne va pas forcément réaliser qu’il a chaud, qu’il transpire et pourra donc se déshydrater sans s’en rendre compte
  • l’hydrocution, notamment dû par l’écart entre la température du corporelle et celle de l’eau (risque de noyade). Certaines conduites sont à tenir pour que cela ne se produise pas telles que : une entrée progressive dans l’eau, se mouiller la nuque mais aussi le thorax et le dos, boire beaucoup avant l’effort, ne pas manger trop « riche » avant la session d’entraînement ou la course, attendre d’avoir fini sa digestion,…
  • l’hypothermie, quand le corps voit sa température diminuer plus vite que ce qu’il n’en produit, ceci provoquant une diminution interne de la température du corps
  • la pollution (notamment avec l’apparition de dermatite chez le nageur)
  • turbidité (visibilité limitée dans l’eau)


Meilleures ventes

Informations

Marques

Nouveaux produits

Fournisseurs

Mots-clés

Promotions

Catégories