MAILLOTS DE NATATION COURSE

Les maillots destinés à la pratique de la natation course sont devenus au fil du temps assez spécifiques. Afin de libérer les bras et les épaules pour un mouvement le plus complet possible on favorise les bretelles fines pour les filles, ce qui évitera les frottements et brulures avec la répétition des mouvements. Une échancrure haute est souvent recherchée pour libérer également le bassin. Un dos très ouvert évite les frottements du tissu et les freins de l'eau à ce niveau. Pour les deux pièces un cordon de serrage sous la poitrine est indispensable pour le maintien du maillot même lors de grande vitesse ou d'activité intense. Chez l'homme le choix est plus une question de look. Cependant le choix du maillot de bain classique face au boxer se fera chez certains pour éviter la compression de la cuisse, d'éviter les frottements et trouver donc plus de confort. Dans tous les cas prévoir que le maillot se détendra toujours un petit peu après quelques utilisations, même si les nouveaux matériaux résisterons très bien au chlore ou produits de traitements. En compétition la réglementation très pointue impose un matériel validée par la FINA. Le matériel validé est reconnaissable grâce au QR code visible à l'arrière et à l'extérieur du produit.

Qu’est-ce que la natation course :

La natation course est la discipline principale de la Fédération Française de Natation. Elle se déroule via 4 disciplines majeurs : brasse, dos, papillon et nage libre. On trouve aussi quelques courses qui mélangent ces quatre nages telles que le 100 mètres, 200 mètres et 400 mètres 4 nages.

Les compétitions en natation course :

La compétition la plus importante en natation course demeure les Jeux Olympiques qui ont lieu tous les quatre ans. Mais les nageurs prennent part aussi tous les étés à des courses en bassin de 50 mètres. Ainsi, les championnats du monde sont organisés lors des années impaires alors que les championnats d’Europe ont lieu, quant à eux, les années de chiffres paires. Pour se qualifier, les nageurs français doivent obligatoirement atteindre des temps imposés au préalable et se placer dans les deux premières places de la ou les courses qu’ils visent lors des championnats de France qui ont lieu chaque année en début printemps. En hiver, les nageurs participent à des compétitions en petit bassin, c’est-à-dire 25 mètres. Toutes les courses se déroulent autour de 4 spécialités : brasse, dos, papillon et nage libre. Mais aussi dans certaines compétitions des courses en 100, 200 et 400 mètres sous un format 4 nages. Avec cette discipline, les nageurs doivent enchaîner à la suite le papillon, le dos, la brasse et en dernier la nage libre. Enfin, il faut préciser que des compétitions collectives sous un format de relais ont lieu et qu’avec les championnats d’Europe de Novembre 2012 les courses de relais mixtes officielles ont été approuvées par la Fédération Internationale de Natation.

La brasse :

La brasse a pour réputation d’être la nage la plus rapidement réalisable pour un nageur débutant car elle lui permet de garder tout le temps la tête hors de l’eau et ne l’obligent pas à se préoccuper de la coordination respiration/mouvements, mais dont une exécution parfaite est tout de même difficile à assimiler. Les mouvements de cette nage nécessitent une coordination et une vitesse d’exécution précise. La brasse est une nage qui se pratique sur le ventre et visent à la coordination successive et symétrique de mouvements de jambes et de bras qui demeurent sous l'eau de façon permanente. Le mouvement des jambes, qu’on appelle le ciseau brasse, voient les jambes du nageur se replier et se détendre ensuite vers l’extérieur pour une nouvelle fois se rapprocher l’une à l’autre et qui va faire avancer le nageur. La phase de poussée des bras est elle plus réduite que sur les autres nages.

Le dos :

Le dos est la seule nage qui se réalise sur le dos. Les nageurs utilisent très souvent le dos crawlé, qui est caractérisée comme étant la nage la plus efficace sur le dos. Elle consiste à se propulser avec une action alternative circulaire des bras et des battements de jambes. Le dos se différencie des autres nages aussi par le fait que la question de la respiration ne se posent, le nageur ayant constamment la tête hors de l’eau. Mais, par contre, le nageur n’est pas en capacité de voir où il va.

Le papillon :

Le papillon est une nage qui se réalise sur le ventre. Les bras ainsi que les jambes réalisent les mouvements de façon symétrique. Les bras opèrent une action de traction puis ensuite une poussée qui propulsent le corps en avant. Le retour des bras se réalisent en les projetant hors de l'eau toujours en avant. Le corps a un mouvement d'ondulation, qui est très souvent comparé à celui du dauphin. Le papillon nécessite une très bonne technique et une importante coordination pour être nager correctement. Sans cette technique la nage sera ressentie comme très physique par le nageur du fait son impressionnante intensité et de la force qu’elle nécessite.

La nage libre :

La nage libre est la nage qui subit le moins de réglementation en natation course lors de courses officielles telles que des championnats internationaux. Une seule règle est à respecter : le corps doit couper la surface de l’eau. En nage libre, la technique du crawl est choisie par quasiment tous les nageurs et nageuses, du fait notamment que le crawl est considéré comme la nage la plus rapide au monde. C’est donc pour cette raison que l’appellation nage libre est très souvent assimilé à celle du crawl.

La structure Natation Course de l’INSEP :

Depuis sa mise en place, en 1977, la partie Natation Course de l'INSEP intègrent des nageurs et nageuses tels que Malia METELLA, qui a obtenu l’argent au 50 mètres nage libre et atteint la finale du 100 mètres nage libre lors des Jeux Olympiques de 2004, qui pourront potentiellement représenter l’équipe de France lors de compétitions internationales comme les Championnats d'Europe, les Championnats du monde ou même les JO. Sous la directive de la fédération nationale, le pôle regroupe de nouveaux nageurs et nageuses qui intègrent le pôle espoir et visent une sélection au sein des équipes internationales de leurs catégories, mais aussi des nageurs et nageuses du pôle France qui ont et veulent continuer à confirmer leur potentiel en natation sur les prochaines années. Ils sont entraînés pour participer aux plus grandes échéances de la natation course.


Meilleures ventes

Informations

Marques

Nouveaux produits

Fournisseurs

Mots-clés

Promotions

Catégories